Amnesty International veut la guerre au Venezuela !

Por Maurice Lemoine / Le Grand Soir

Scandaleux, ridicule, affligeant !

Dans ses communiqués dénonçant la répression en France, AI commence-t-elle par « Les forces de sécurité sous le commandement d’Emmanuel Macron… » ?

Complément d’information : “(Guaido) a (également) appelé la population à descendre dans les rues… » Petit oubli : et a appelé l’armée à se joindre à lui pour renverser le chef de l’État – reconnu par la « communauté internationale” (c’est-à-dire les 2/3 des pays qui siègent à l’Assemblée générale des Nations unies). Autre oubli : Guaido était accompagné de militaires qui ont fait usage d’armes à feu…

Détail de l’Histoire : cinq membres des forces de l’ordre ont été blessés par balles. « … une série de manifestations qui se sont heurtées à une dure répression » ; détail sans doute également inutile : les manifestations en question avaient entre autres pour objet de prendre par la violence une base militaire (La Carlota) ! Si aucun des manifestants pro-gouvernementaux n’a été blessé, tué ou arrêté, c’est tout simplement parce qu’ils manifestaient pa-ci-fi-que-ment et exigeaient le respect de la Constitution. Au cas où Erika Guevara-Rosas (et Geneviève Garrigos) s’intéresseraient aux droits humains : questionné sur les sanctions états-uniennes qui asphyxient l’économie vénézuélienne, tuent les plus modestes à petit feu et participent de la déstabilisation du pays, le rapporteur spécial de l’ONU Idriss Jazairy a déclaré (1/2/19) : « Ces sanctions violent le droit international ».

Ce communiqué d’AI reprend les éléments de langage et appuie la stratégie de Donald Trump, John Bolton, Mike Pompeo, Eliott Abrams – condamné en son temps pour avoir tenté d’occulter le massacre d’El Mozote (un millier de civils assassinés au Salvador par une “unité d’élite » entraînée par les conseillers états-uniens), et des présidents d’extrême droite brésilien Jair Bolsonaro et colombien Ivan Duque…

Amnesty, j’ai honte pour toi !

Réaction communiquée en copie cachée à de nombreux journalistes, citoyens et amis, défenseurs authentiques de la justice et de la démocratie, hostiles aux « coups d’État (fussent-ils camouflés).

Esta entrada fue publicada en Venezuela y etiquetada , , , , , , . Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s