Le pape appelle les Cubains à « servir » sans idéologie.

Cheres amies, Le Pape appelle tout le monde pas seulement aux cubains, a servir les plus pobres, et ne pas « se servir », a souligné dimanche le pape François, en les appelant aussi à rejeter toute « idéologie » dans le service des autres….

Mais, avec la crise des migrants? Je me demande si c´est la meme chose? Je me demande si servir aux interets de l´Alemagne est la meme chose que rejeter l´”ideologie etranger”?

Des mon point de vue, les choses sont tres different!! on doit lire entrelignes!!!

Je vous laisse lire l´article!!!

Les chrétiens cubains doivent « servir » les plus fragiles, et ne pas « se servir », a souligné dimanche le pape François, en les appelant aussi à rejeter toute « idéologie » dans le service des autres devant une foule rassemblée sur la place de la Révolution de La Havane. Dans l’homélie de cette messe solennelle, moment le plus important de sa visite de trois jours à Cuba, le pape argentin n’a pas abordé directement la situation politique sur l’île ou les relations avec les Etats-Unis. « Le service vise toujours le visage du frère, il touche sa chair, il sent sa proximité et même dans certains cas la ‘souffre’ et cherche sa promotion. Voilà pourquoi le service n’est jamais idéologique, puisqu’il ne sert pas les idées, mais les personnes », a-t-il souligné.

Le pape argentin a mis en garde contre l’ambition personnelle et le chacun pour soi à une époque de transition économique et politique. « Le chrétien est toujours invité à laisser de côté ses aspirations, ses envies, ses désirs de toute puissance, en voyant concrètement les plus fragiles. Il y a un ‘service’ qui sert, mais nous devons nous prémunir contre l’autre service, contre la tentation du ‘service’ qui ‘se’ sert ».

A travers les tâches à assumer en tant que « citoyens », « servir signifie prendre soin de la fragilité. Prendre soin des membres fragiles de nos familles, de notre société, de notre peuple. Ce sont les visages souffrants, les personnes sans protection et angoissées (…) Les personnes en chair et en os, avec leur vie, leur histoire et spécialement leur fragilité, sont celles que nous sommes invités par Jésus à défendre, à protéger, à servir », a-t-il insisté.

« Etre chrétien implique servir la dignité de vos frères, lutter pour la dignité de vos frères et vivre pour la dignité de vos frères », a-t-il martelé, répétant trois fois le mot « dignité ».

Esta entrada fue publicada en América Latina, Bélgica, Cuba, EEUU, Europa, Francia, Opinión, Política, Sociedad, Unión Europea y etiquetada , , , , , , , , , . Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s